CARROUGES : Gilbert Renouf est taxidermiste

...

Dernière mise à jour : 30/05/2012 à 12:41

Gilbert Renouf donne la vie à des animaux morts.
Gilbert Renouf donne la vie à des animaux morts.

“Je suis arrivé à ce métier par la passion de la nature. Lorsque j’étais jeune, je piquais au Formol tout ce qui était mort”. A 19 ans, Gilbert Renouf ouvre l’atelier “Au Saint-Hubert” à Carrouges. Ses fournisseurs : les chasseurs. « Ils m’amenaient les bêtes : têtes de chevreuil, de sanglier, lièvres, renards, canards, bécasses, bécassines ». L’artisan travaille seul, dans la tradition de la taxidermie. Sa pièce la plus rare est exposée dans sa vitrine. “Il s’agit d’un ours polaire de 2,97 m. J’ai fait rapatrier la peau du Québec”, précise-t-il.
Sa clientèle vient de partout. Parfois de très loin. Il a travaillé notamment pour Jean Richard, des hommes politiques, des gens très importants du Maghreb.

Lire dans Le Publicateur du 9 décembre.

Votre opinion

Etes-vous pour une fusion de la Haute et de la Basse-Normandie ?

Voir le résultat

Chargement ... Chargement ...