Domfront ORNE. Sur les traces du peintre Gustave Caillebotte

Une exposition consacrée au peintre impressionniste Gustave Caillebotte a lieu jusqu'au 20 mai 2017, dans les salons de l'Hôtel de France. Ses racines sont à Domfront.

15/03/2017 à 14:38 par nathalieguerin

L'exposition consacrée à Gustave Caillebotte a été initiée par Patrice Malgrey, propriétaire de l'Hôtel de France. -
L'exposition consacrée à Gustave Caillebotte a été initiée par Patrice Malgrey, propriétaire de l'Hôtel de France à Domfront, dans l'Orne.

C’est au retour d’une visite au musée d’art et d’histoire Baron-Gérard de Bayeux, dont une partie est consacrée au peintre impressionniste Gustave Caillebotte, que Patrice Malgrey, amateur d’art pictural, a eu l’idée de faire connaître cet artiste quelque peu ignoré originaire de Domfront, dans l’Orne (Normandie).

Les Caillebotte : une famille domfrontaise

Après avoir pris contact avec Dominique Hérouard, responsable de la direction du musée d’art et histoire Baron-Gérard, Patrice Malgrey lui fait part de son intention d’organiser une exposition consacrée à ce peintre impressionniste de la fin du XVIIIe siècle méconnu dont la famille directe (grand-père et père) est native de Domfront.

20 reproductions d’œuvres

Pour cette initiative, le musée bayeusain a accepté de prêter une vingtaine de reproductions de toiles de l’artiste et de documents relatifs à la famille Caillebotte. Ces reproductions sont exposées dans les salons de l’Hôtel de France.

Intitulée Portrait intime d’une famille normande, cette exposition s’est mise en place début mars dans une des salles de réception de l’Hôtel de France.

Lors de l’inauguration, jeudi 9 mars 2017, en présence de Bernard Soul, maire de Domfront, des élus et d’une trentaine de personnes, Dominique Hérouard a retracé la vie de la famille Caillebotte, de Pierre, l’arrière-grand-père, Antoine le grand-père, et Martial le père de Gustave.

Gustave Caillebotte

Né à Paris en 1848, collectionneur, mécène et organisateur des expositions impressionnistes de 1876 à 1882, Gustave Caillebotte est avant tout un précurseur du mouvement impressionniste qu’il va développer.

Ses amis se nomment Paul Cézanne, Edgar Degas, Edouard Manet, Claude Monet, Camille Pissaro, Auguste Renoir, Alfred Sisley, Emile Boudin, et bien d’autres, auxquels il achète les toiles, les collectionne, et n’hésite pas à financer les expositions impressionnistes. Au total ce sont 67 toiles qu’il parvient à collectionner.

Doté d’un sens aigu de générosité, il rédige son testament en léguant à l’Etat l’ensemble de sa collection. Suite à de longues tractations entre l’Etat et ses légataires, seules 40 œuvres entrent dans les collections publiques, constituant aujourd’hui le socle des salles impressionnistes du musée d’Orsay.

L’exposition est visible jusqu’au 20 mai, de 14 h 30 à 18 h, à l’Hôtel de France, rue du Mont Saint-Michel, 61700 Domfront, 02.33.38.51.44. Entrée libre.

61700 Domfront

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Votre journal cette semaine

Votre opinion

Pour qui comptez-vous voter au 2e tour de l'élection présidentielle ?
Voir le résultat
Chargement ... Chargement ...

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter