Champsecret Champsecret. Chasse à courre : L'héritier Vuitton en passe de perdre son droit face à Jeannine Masson

Le rapporteur public a préconisé jeudi 4 mai 2017 de retirer le droit de chasse à courre à Patrick-Louis Vuitton au profit de Jeannine Masson à Champsecret (Orne).

15/05/2017 à 15:04 par jeanneguillaume

Deux équipages, deux noms identiques mais une seule autorisation de chasse à courre accordée par le préfet (photo d'illustration). -
Le rapporteur public a préconisé jeudi 4 mai 2017 de retirer le droit de chasse à courre à Patrick-Louis Vuitton au profit de Jeannine Masson à Champsecret (Orne). (photo d'illustration)

> Lire aussi : Saint-Pierre-des-Nids : un poulailler de 1000 m² détruit par les flammes

Le rapporteur public a indirectement préconisé jeudi de retirer le droit de chasse à courre dont bénéficie Patrick-Louis Vuitton, descendant direct du célèbre maroquinier de luxe, au profit de la fondatrice de l’équipage de la Roirie, Jeannine Masson. Deux équipages, deux noms identiques mais une seule autorisation de chasse accordée par le préfet.

La fondatrice de l’équipage

Qui est le véritable propriétaire de l’Équipage de la Roirie, et de son précieux droit de chasse à courre en forêt d’Andaine, à Champsecret (Orne) : Jeannine Masson, fondatrice de l’équipage en 1982, ou bien Patrick-Louis Vuitton, président depuis sept ans de l’association Équipage de la Roirie ? La question était au cœur des débats lors de l’audience.

Dans ses conclusions, le rapporteur public (magistrat qui conseille les juges) a rapidement tranché en faveur de l’octogénaire normande. « Elle est la propriétaire des chiens qui composaient l’équipage à sa création », a expliqué le magistrat. Or, c’est bien la meute de chien qui crée l’équipage, et pas le maître d’équipage.

> Lire aussi : Domfront et La Ferté-Macé : décoré pour avoir sauvé une femme du suicide

Quand le préfet de l’Orne a autorisé, en décembre 2015, la modification de l’attestation de conformité de l’Équipage de la Roirie, « il a commis une erreur de droit », a souligné le magistrat. Si Patrick-Louis Vuitton souhaite chasser avec ses propres chiens, il doit demander une nouvelle attestation de conformité. La modification de celle accordée à l’Équipage de la Roirie pour chasser le cerf est illégale.

La meute recomposée

Propriétaire des 40 hectares du domaine de l’Ermitage à Champsecret, l’arrière-petit-fils du maroquinier a évincé la requérante il y a trois ans, à la mort de son mari. Président de l’association Équipage de la Roirie, il a alors recomposé sa meute, remplaçant les Black and Tan par des chiens de race anglo-français tricolore. L’homme a même investi une somme conséquente pour moderniser son chenil, avec la construction d’un local de quarantaine, d’une infirmerie, d’une nurserie…

Dans un mois

L’avocate de Jeannine Masson a évoqué « une question de morale » pour défendre sa cliente, une femme « qui nourrit elle-même ses chiens matin et soir ». C’est elle qui a également déposé le nom d’Équipage de la Roirie à l’Inpi (Institut national de la propriété industrielle) en décembre 2014. Le tribunal administratif, qui a mis son jugement en délibéré, rendra sa décision dans un mois environ.

BM (PressPepper)

61700 Champsecret

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Votre opinion

Pour vous, quel est le meilleur moyen pour se créer un cercle d'amis ?
Voir le résultat
Chargement ... Chargement ...

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter